La Cornouailles : un voyage littéraire

IMG_1612.JPG

crédit photo : C. Leclerc

Chers lecteurs,

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de réaliser, avec deux de mes amies, mon grand rêve de littéraire : aller en Cornouailles.

La Cornouailles, c’est ce petit territoire au sud-ouest de l’Angleterre, cette parcelle de terre qui s’avance dans la mer, et qui regorge de trésors. Sur toutes les photos que nous avons rapportées de notre périple, cette dernière représente vraiment ce qu’est la Cornouailles pour moi : la lande, les falaises, la mer, et cette incroyable lumière qu’on ne trouve que là-bas. 

POURQUOI LA CORNOUAILLES ?

Depuis plusieurs années déjà, j’ai découvert ce pays au fil de mes lectures, et j’en suis peu à peu tombée amoureuse. C’est donc tout naturellement que le rêve de pouvoir y aller un jour, s’est installé en moi. Et grâce à deux formidables amies et à ma famille, ce rêve a pu se transformer en réalité. Nous avons fait un périple de dix jours à travers ce merveilleux territoire et cela a un été un véritable coup de cœur pour nous trois. De la côte nord à la côte sud, nous avons découvert des endroits magnifiques, des vues sur la mer à couper le souffle, des villages charmants, et rencontré des gens adorables. Nous avons même croisé un phoque ! Lorsque je suis rentré en France, je me suis d’abord promis d’y retourner, mais je me suis également dit que s’il y avait un seul et unique voyage que j’avais à faire dans ma vie, cela aurait été sans hésitation celui-là. Laissez-moi donc vous narrer les différentes inspirations littéraires qui m’ont motivés à m’envoler là-bas.

ROSAMUND PILCHER

Il y plusieurs années, j’ai découvert les romans de Rosamund Pilcher, écrivain originaire de Cornouailles, et dont la plupart des intrigues s’y déroulent. On y retrouve souvent une jeune fille qui cohabite quelque temps avec une dame plus ou moins âgée, dans une maison au milieu de la lande, entourées de chiens et de théières toujours fumantes. Intervient ensuite, bien évidemment, une intrigue amoureuse, entre la jeune fille et un héros romantique. Ce sont des romans que l’on a du mal à reposer une fois ouvert. Les dialogues sont très vivants et les descriptions de paysages, envoûtantes.

Le premier que j’ai lu fut Retour sur la lande,  un recueil de trois nouvelles : trois héroïnes, trois histoires d’amour, une seule lande. J’ai également beaucoup aimé Pêcheurs de coquillages qui mêle passé et présent, et qui nous fait découvrir la Cornouailles des peintres.

IMG_1579.JPG

crédit photo : C. Leclerc

Mais le plus envoûtant de ses romans, selon moi, restera Retour en Cornouailles qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Nous y suivons la jeunesse de Judith, dont les parents sont partis dans les Indes, et qui se retrouve à vivre aux côtés de la famille Carey-Lewis, qui vit dans le magnifique domaine de Nancherrow, et qui la traite comme l’une des leurs. C’est un pavé de 700 pages qui se lisent comme une seule. L’identification à l’héroïne est évidente, et on se laisse vite emporter à travers les paysages de Cornouailles. Petite anecdote : lors de notre périple, nous sommes passées tout près d’un lieu appelé Nancherrow, qui a sans doute inspiré l’écrivain. Seulement, dans le roman c’est une grande demeure au bord de la plage, alors que dans la réalité c’est un cottage transformé en Bed&Breakfast !

IMG_1424.JPG

village de Zennor / crédit photo : C. Leclerc

Tout au long de notre voyage, nous avons réellement retrouvé les paysages et les ambiances décrites dans les romans de Rosamund Pilcher, et nous nous attendions à tout moment à voir arriver une petite vieille dame avec ses chiens. Le village de Zennor, ci dessus, où nous avons passé quelques jours, ressemblait à ces petits villages, typiquement anglais, tels qu’on se les imagine lorsqu’on lit ces histoires.

DAPHNÉ DU MAURIER

L’écrivain Daphné du Maurier est également originaire de Cornouailles. J’ai lu deux de ses romans dont l’intrigue se déroule là-bas : Rebecca, dont je vous ai déjà parlé ici, et L’auberge de la Jamaïque qui est dans un genre encore plus effrayant.

Le personnage principale de L’auberge de la Jamaïque est Mary, une jeune fille que l’on envoie vivre dans l’auberge de son oncle, en Cornouailles. Elle découvre petit à petit, au fil de conversations étranges, un secret sombre et angoissant qui habite l’auberge. On y retrouve la lande et les falaises du nord de la Cornouailles. Une des balades que nous avons faites dans cette région m’a tout à fait rappelé l’ambiance de ce roman. La roche des falaises y est beaucoup plus sombre que dans le sud, et la mer était assez agitée ce jour là. De quoi nourrir notre imagination !

IMG_1473.JPG

falaises de Zennor / crédit photo : C. Leclerc

POLDARK

Il y a une autre raison, moins littéraire, mais toute aussi passionnante, qui nous a poussé à aller en Cornouailles. L’année dernière j’ai découvert la série télévisée Poldark (BBC), adaptation de la série de livres de Winston Graham. Le héros, Ross Poldark, revient après quelques années de guerre en Virginie, dans sa Cornouailles natale, où tout le monde le croit mort. Il retrouve le domaine et la mine de son père laissés à l’abandon, qu’il décide de remettre sur pied, ainsi que son amour de jeunesse, Élisabeth, fiancée à un autre. La série est de qualité aussi bien au niveau des images que des acteurs, de la musique et du scénario. On y voit les paysages magnifiques de Cornouailles. Cela a bien sûr augmenté notre désir d’aller découvrir les terres de Poldark. Nous avons visité, quelques endroits où ont été tournées des scènes de la série : des plages notamment, et les mines, mais surtout nous avons eu la grande chance d’assister au tournage même de la série ! Un grand moment dont nous nous souviendrons !

IMG_1644

Site de Botallack (Wheil Leasure dans Poldark)

IMG_1604.JPG

Plage de Porthcurno / crédit photo : C. Leclerc

IMG_1695.JPG

Holywell Beach / crédit photo : C. Leclerc

JANE AUSTEN

Je ne pouvais pas parler d’un voyage en Angleterre sans mentionner Jane Austen, l’écrivain britannique par excellence, même si peu de ses romans se passent en Cornouailles ! Vous connaissez déjà ma passion pour Austen, ses héroïnes charismatiques et ses descriptions de la vie mondaine britannique. Je me permets donc de faire une petite parenthèse. Nous avons en effet visité le domaine de Trerice, toujours en Cornouailles, qui ressemblait aux grandes maisons décrites dans ses romans. Nous avions tout à fait l’impression d’être invitées pour le thé chez les Benett, les Dashwood, ou chez Emma Woodhouse.

IMG_1757.JPG

Domaine de Trerice 


20170913_160829.jpg

20170913_154612.jpg

Et surtout, nous nous sommes accordés un détour surprise, sur le chemin du retour, à Bath, dans le Somerset, ville chérie de Jane Austen, tant décrite dans ses romans. Nous y avons vu le Royal Crescent, un des endroits phares de la ville, que l’on voit dans les adaptations de la BBC de Northanger Abbey et Persuasion. 

20170914_172044

Royal Crescent, Bath / crédit photo : C. Leclerc

Nous avons également passé un bout de temps dans le Jane Austen’s Center, autrement dit un musée entièrement consacré à l’auteur et à ses œuvres. Le top du top fut de prendre un véritable thé anglais dans le tea room  du musée, où, d’ailleurs, tous les employés sont en habits d’époque et porte les noms des héros de Jane Austen ! Je vous laisse imaginer l’hystérie dans laquelle nous étions dans ce musée, nous qui sommes de grandes fans de cet univers depuis l’adolescence… Si vous avez la chance d’aller un jour à Bath, et, qu’accessoirement, vous êtes une fan de Jane Austen, ne passez surtout pas à côté de ce musée (et de sa boutique de cadeaux !).

 

***

IMG_1499.JPG

Ce fut un voyage mémorable dans un pays merveilleux, entouré d’amies toute aussi merveilleuses ! J’ai adoré découvrir en vrai les paysages qui m’avaient tant hanté au fil de mes lectures. Et, peut-être qu’un jour, j’écrirais, moi aussi, une histoire qui se déroule en Cornouailles. Ce qui est sûr c’est que j’ai très envie d’y retourner et d’y découvrir d’autres trésors.

J’espère que cet article donnera envie à ceux qui n’y sont jamais allés de visiter ce merveilleux pays, et de lire les œuvres dont je vous ai parlées.

Mademoiselle T.

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La Cornouailles : un voyage littéraire

  1. Chouette!! Cela me donne vraiment envie d’y retourner!!!

    J'aime

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s