La Cornouailles : un voyage littéraire

IMG_1612.JPG

crédit photo : C. Leclerc

Chers lecteurs,

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de réaliser, avec deux de mes amies, mon grand rêve de littéraire : aller en Cornouailles.

La Cornouailles, c’est ce petit territoire au sud-ouest de l’Angleterre, cette parcelle de terre qui s’avance dans la mer, et qui regorge de trésors. Sur toutes les photos que nous avons rapportées de notre périple, cette dernière représente vraiment ce qu’est la Cornouailles pour moi : la lande, les falaises, la mer, et cette incroyable lumière qu’on ne trouve que là-bas.  Lire la suite

Publicités

Elizabeth Goudge

Chers lecteurs,

Cela fait longtemps que je désirais vous parler de mon écrivain préféré : Elizabeth Goudge. J’aurais pu mettre un de ses romans dans mon top 5, mais j’ai tellement adoré tous ceux que j’ai lu, que je ne pouvais me résoudre à en choisir un. J’ai donc décidé de consacrer à son oeuvre un article tout spécial.

C’est un auteur que m’a fait découvrir ma grande sœur lorsque j’étais en terminale. Avant elle, ma mère et ma grand-mère avaient également lu ses romans.  Lire la suite

Numéro 4 : Quatre de Chantal Delsol (1998)

IMG_20170623_120745.jpg

Nous étions quatre pour traverser le siècle fou. A toi l’héritage. Voici le testament qu’elles te laissent. C’est un capital immatériel : ferveur et solitude, rien d’autre.

Tout d’abord, non, le fait que le numéro 4 soit intitulé Quatre n’a rien de programmé, même si je vous l’avoue, la coïncidence est cocasse !

Quatre dépeint la vie de quatre générations de femmes d’une même famille, à Paris. Chantal Delsol, à travers ce roman, fait défiler devant nos yeux le vingtième siècle et tous les chamboulements qu’a pu traverser notre pays. Lire la suite

Numéro 3 : Love Story d’Erich Segal (1970)

IMG_20170308_123148

« Que dire d’une jeune fille de vingt-cinq ans quand elle est morte ? Qu’elle était belle. Et terriblement intelligente. Qu’elle aimait Mozart et Bach. Et les Beatles. Et moi. Un jour qu’elle me mettait carrément dans le même sac que tous ces gars et leur musique, je lui demandais dans quel ordre elle nous classait. Elle sourit et dit : « Alphabétique ». Sur le moment je souris aussi. Aujourd’hui, je me demande si sur sa liste je figurais par mon prénom – autrement dit à la traîne derrière Mozart – ou par mon nom de famille, ce qui me permettait de me faufiler juste entre Bach et les Beatles. D’une manière comme d’une autre, je n’arrivais pas en tête et ça peut paraître stupide mais je ne peux pas m’y faire parce que j’ai grandi avec l’idée que je devais être le premier partout. On a des traditions dans certaines familles. »

Il fut un temps où je pouvais réciter par cœur cette première page. La première fois que j’ai lu Love Story, j’avais à peu près quinze ans, et j’avais vu ce livre traîner depuis toujours dans la bibliothèque de mes parents. Ce roman raconte une histoire d’amour (comme son  nom l’indique !) entre Oliver, un jeune étudiant de Harvard, fils de bonne famille et gâté par la vie, et Jenny, une étudiante de Radcliffe, d’un milieu plus modeste et assez bohème. Un roman d’amour, tout ce qu’il y a de plus banal en vérité, mais pour l’adolescente que j’étais, c’est une histoire qui m’a vraiment transportée. Lire la suite

Numéro 2 : L’abbaye de Northanger de Jane Austen (1818)

img_20170228_162832

S’il existe des pures austiniennes dans mes lectrices (et je sais qu’il y en a !), vous savez que les six grands romans de Jane Austen (Orgueil et préjugés, Raisons et sentiments, Mansfield Park, Emma, Persuasion et L’abbaye de Northanger) sont tous très différent. Les héroïnes y sont de caractères très variés, et les gentlemen ont tous leur propre charme. Laissez-moi donc vous conter l’histoire particulière qui s’est déroulée entre L’abbaye de Northanger et moi.

Lire la suite

Numéro 1 : Avril Enchanté d’Elizabeth von Arnim (1922)

IMG_20170109_130508.png

Tout commença dans un club féminin de Londres, une après-midi de février – le club était inconfortable, l’après-midi morose – lorsque Mrs Wilkins, qui était descendue de Hampstead pour faire des courses et venait de finir son déjeuner, ouvrit le Times et tomba sur la petite annonce suivante : A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d’avril. Particulier loue château médiéval meublé bord de Méditerranée. Domesticité fournie. Répondre au Times sous la référence Z1000.

Ainsi commence Avril Enchanté. Belle introduction, qui résume assez bien l’histoire de ce merveilleux roman !

Elizabeth von Arnim nous dépeint ici quatre femmes anglaises, dans les années 20, en quête de vacances, qui partageront pour un mois une villa sur la Riviera, en Italie. Lire la suite